En vrac …

Mercredi 21 septembre :
“Some arivé cdb 4947m meteo mauvaise pluieneige bcp de monde moral groupe ok ps vu manslu demain ptetre heure tea demain ceremonie repos puis camp1 amitiés biz”

Traduction :
“Nous sommes arrivés au camp de base à 4947m.
La météo est mauvaise, pluie et neige, et il y beaucoup de monde.
Le moral du groupe est ok.
Nous n’avons pas vu le Mansalu, on le verra peut-être demain.
C’est l’heure du thé.
Demain cérémonie et repos puis nous monterons au camp 1.
Amitiés,
bises.”

Samedi 24 septembre :
“Bjr blokécb 30cmneige cà continue gardons bon moral bo tps pour lundi”

Traduction :
“Bonjour,
nous sommes bloqués au camp de base. Il est tombé 30cm de neige et çà continue mais nous gardons bon moral car le beau temps est annoncé pour lundi.”

Mardi 27 septembre :
“Bjrsom 5765 seulexpcamp1 ps cp2 tropneige aclim 2nuits et cdb moral bon biza mumu pr aclim dif car meteopourrie nécs 6jr btemps assaut final amitiés”.

Traduction :
“Bonjour,
nous sommes à 5765 m et la seule expédition au camp1.
Nous ne ferons pas de camp2 car trop de neige mais acclimatation 2 nuits au camp 1 puis retour camp de base.
Notre moral est bon malgré tout.
Bises à mumu.
La phase d’acclimatation est difficile car la météo est pourrie et il est nécessaire que nous ayons 6 jours de beau temps pour l’assaut final.
Amitiés”

Samedi 1 octobre :
“Some a 6400 pason nui cp2 demin tentativ cp3 6800 fé froid altitud sefésentir jp fatigué rtour cdb les otres ok bcp abandon otre expé bjr trek 4jss selavé”

Traduction :
“Nous sommes à 6400m d’altitude, nous passons la nuit au camp 2.
Demain nous tenterons de monter au camp 3 à 6800m. Il fait froid et l’altitude se fait sentir.
JP est fatigué, il est redescendu au camp de base, pour les autres tout est ok.Il y a beaucoup d’abandon dans les autres expéditions.
Bonjour aux trekkeurs.
Celà fait 4j que nous ne pouvons pas nous laver.”

Dimanche 2 octobre :
“Bjr 2nuit 6400 depart matin yousef pier manon pr cp3 en vue cp4 et sumit le 4 mik franc continue prog acclim com prevu sortie a 6650 demain cdb repo3a4j biz”.

Traduction :
“Bonjour,
nous avons passé 2 nuits à 6400m.
Ce matin départ de Youssef, Pierre et Manon pour le camp 3 en vue de poursuivre vers le camp 4 et montée au sommet le 4 octobre.
Mickael et France continuent progressivement l’acclimatation comme prévu initialement avec une sortie à 6650m demain puis retour au camps de base pour repos 3 à 4 jours. Bises.”

Mardi 4 octobre :
“Bjr nos 3 amis ont finalmt fet demitr etcouché cp2cete nuit retr cdb pr aclimat bcp sun cold sumit va surment ete fet today bye mik”

Traduction :
“Bonjour,
nos 3 amis ont finalement fait demi-tour et dormi au camp 2 cette nuit.
Retour au camp de base pour acclimatation.
Il y a beaucoup de soleil mais il fait froid.
Le sommet va sûrement être fait aujourd’hui.
Au revoir,
Mick”

Mercredi 5 octobre :
“Bjr suis parti seul cp1 5787m gps sherpa demain cp2 les otres ne save ps koi fèr vs en diré +demain ttcà a kos mteo il fo 5j de bo biz”

Traduction :
“Bonjour,
je suis parti seul au camp 1 à 5787m avec gps et sherpa. Demain je monte au camp 2.
Les autres ne savent pas quoi faire, je vous en dirai plus demain.
Tout çà à cause de la météo : il faut 5j de beau !
Bises”

Vendredi 7 octobre :
“Pier touss apres 1 nui avec jp au cp1 retourn cdb avec france manon yousef monte cp2 cé sonbut rejoint sirdar nuit suis cp3 6774m +pers demai cp4 dif bcp vent mario.rindlisbacher@metetotest.ch Weather remains stable with only little convection. Wind : Today 20km/h at summit. Tomorrow 40km/h.(th and 9th up to 80km/h). Mik”

Traduction :
“Pierre tousse après avoir passé une nuit avec JP au camp 1. Ils retournent au camp de base avec France et Manon.
Youssef monte au camp 2, c’est son but.
J’ai rejoint Sirdar cette nuit, je suis au camp 3 à 6774m, il n’y a plus personne. Demain je monte au camp 4. C’est difficile, il y a beaucoup de vent.
Message du routeur météo Mario : Le temps reste stable avec seulement un peu de convection. Vent : aujourd’hui 20km/h au sommet. Demain 40km/h.(entre le 8 et 9 octobre supérieur à 80km/h). Mick”

Dimanche 9 octobre :
“Yousef arefait montie cp3 bravo pier et jp cdb ss monti cp4 hier 7747m gps tres long 8h15 dep arr 17h30 ven viol tente hs peu ps tenir dbt tjs attachh sherpas veul desc ds 2j plu de vent 30 rien on avt 60km matin ami cdb marre partir si je remont besoin 6j ps bon ambianc jetais a 600m ce matin amitiis@”

Traduction :
“Youssef a refait une montée au camp 3, bravo !
Pierre et JP sont retournés au camp de base.
Je suis monté au camp 4 hier à 7747m avec le gps, c’était très long : départ à 8h15 et arrivée à 17h30. Il y a du vent violent, la tente est hors service, je ne peux pas tenir debout, je suis toujours attaché. Les sherpas veulent descendre dans 2 jours, il n’y aura plus de vent, rien. On avait 60km/h ce matin.
Les amis au camp de base en ont marre, ils veulent partir. Si je remonte j’ai besoin de 6j. Il n’y a pas une bonne ambiance.
J’étais à 600m ce matin…
Amitiés.”

Mardi 11 octobre :
“Bsrdnièr nuit cdb 20j bilan dif 1 peu amer rest 2xpé tjr vent viol haut ps pos dy allé effor tp import #cps crevas lges trek bvenu -hostil HMge mci vte soutien”

Traduction :
“Bonsoir,
nous passons notre dernière nuit au camp de base. Après 20 jours le bilan est difficile et un peu amer.
Il reste 2 expéditions, le vent est toujours violent en haut, il n’est pas possible d’y aller, l’effort est trop important entre les différents camps et il y de larges crevasses.
Le trek pour finir notre séjour est le bienvenu, c’est moins hostile que la haute-montagne.
Merci pour votre soutien.”

Dimanche 16 octobre :
“Bjr a tous enfin du réseau arrivé arugat today demain katmandu fin périple pas facile vie groupe pdt 42j mais bon bientot retour france famille amis travail collègue merci pr votre soutien amitiés.”

Traduction :
“Bonjour à tous,
nous avons enfin du réseau !
Nous sommes arrivés à Arugat aujourd’hui. Demain nous repartons à Katmandu et ce sera la fin du périple.
La vie en groupe pendant 42 jours ce n’est pas facile mais bon…
Bientôt nous serons de retour en France pour revoir notre famille et nos amis, reprendre le travail et retrouver nos collègues.
Merci pour votre soutien,
amitiés”

Jeudi 20 octobre – The last but not the least :
Alors que tout se terminait du mieux du monde à Arughat à la fin du trek après l’expé, on quitte la chambre d’ hôte pour nous rendre vers un bus affrété par l’agence, tranquilles le coeur heureux se disant que l’aventure était bien terminée…Que nenni !
Acte 1 ;
on marche tranquille

Acte 2
un bus passe depuis la gare routière pour prendre son service et hop…

Acte 3
Accident : le bus passe et écrase un pauvre chien, tout l’arrière train détruit.
Comme être humain on est tous choqués, il y a de quoi ! je m’approche de ce pauvre chien qui hurlait de douleur….

Acte 4
Il me saute dessus et m’attrape le mollet gauche, il le tient bien le salopard, je suis à terre ..

Acte 5
Je lui serre avec mes deux mains le cou et le force à vouloir lâcher prise mais rien n’y fait, ses crocs sont plantés dans mon mollet et rien ne le fait lâcher prise !

Acte 6
Cà s’agite partout derrière moi, France crie : “mais tuez le ! tuez le ! …”
Le chien, pas moi bien sûr….qu’allez vous donc imaginer…

Acte 7
Pierre crie :“il faut un lacet pour l’étrangler”.
Bien sûr il n’y en avait pas de disponible, pas facile de trouver un lacet pour étrangler un chien dans les rues sombres d’Arugat……

Acte 8
Youssef crie : “Mais c’est pas possible, c’est un cauchemard !”
Il veut l’assomer avec une pierre mais là aussi pas facile de taper sur un animal qui s’en prend à un joli petit mollet tout plein d’énergie ….

Acte 9
Je souffre toujours et je serre toujours de toutes mes forces le cou de l’animal, c est un peu la panique autour de moi.
Maintenant tout le village arrive alerté par les cris de mes amis…ambiance ambiance je vous le dis !

Acte 10
Le chien n’aime pas mon mollet ou alors il commence vraiment à avoir du mal à respirer, alors il desserre ses crocs petit à petit.
Lapsha, mon sherpa, me fait signe qu’il prend le relais autour du cou de l’animal.
Je ne sens plus mes mains, je n’oublie pas mon mollet bien sûr !

Acte 11
Je veux me relever, et là le sang coule le long de ma jambe subitement.
Je commence à avoir très mal, encore un pantalon Quechua de foutu……vraiment pas solide : ne prenez pas de sous marque en trek…

Acte 12
Là le groupe se resserre autour de moi, un villageois plus hardi vient vers nous et nous explique qu’il va nous conduire au dispensaire local.C’est marrant dans ces moments là on comprend toutes les langues……
Le sang coule toujours, çà impressionne les locaux : dans un pays si calme où tout le monde sourit, il y a cet étranger qui saigne, c’est pas très beau dans le paysage……

Acte 13
Je suis étendu dans une permanence médicale où il n y a rien qu’un peu d’eau, deux ou trois compresses…Heureusement nous avons du matos grâce à la malette spéciale de France !

Acte 14
On relève le pantalon : Ah c’est pas très beau, c’était pas un chien, c’est pas possible ! Là je prends conscience que je vais avoir quelques soucis pour rentrer ……

Acte 15
Pour aller d’Arugat à Katmandu il faut une journée de bus,l’enfer quoi !
On nous signale qu’un autre dispensaire est situé à mi-parcours, on ne sait jamais…
En attendant on téléphone avec le satellite au Docteur Cauchi à Chamonix Ifremont pour lui demander conseil. Boite répondeur, il doit être occupé le Docteur…..

Acte 16
Je vous passe le trajet où ma jambe ressemble à celle de Babar….enfin pour ceux qui connaissent Babar……

Acte 17
Arrivée à Katmandou. L’agence est là, catastrophée, moi aussi !
Je leur explique que je n’en veux pas au chien en fait, le pauvre…….
Là ils me conduisent dans un premier hôpital ….népalais….là je commence à baver, il faut me vacciner contre la rage : “c’est sûr il est touché”.
Alors allons y , tetanos et premier vaccin dans chaque épaule…..

Acte 18
Le médecin trouve que la blessure est sérieuse et qu’il vaut mieux qu’un autre médecin regarde çà de plus près dans un autre etablissement.
Et c’est parti, taxi, transport et hop arrivée à l’hôpital…..fermé…mais là, le médecin prévenu nous attendait dans une officine pharmaceutique.
Présentations, salutations, les enfants …..stop ! bon et mon mollet….

Acte 19
Le médecin regarde et explique à notre ami Ang qu’il faut que je me pèse, ok, et qu’il me faudra 3 flacons au choix d’anti-rage.
Alors produits français Sanofi 140 euros ou indien 40 euros. Là non Docteur, on prend français, l’infirmière en chef France insiste, on prend français !

Acte 20
On me paye un thé, sympa ce pays.
Il y a de plus en plus de monde autour de l’officine car çà donne sur la route bien sûr et de voir un européen saigner c’est pas commun….

Acte 21
France blémit, elle comprend que les trois flacons sont bien pour moi ce qui fait 25 ml quand même à injecter…..
moi je pense dans l’épaule, elles sont larges je vous assure….

Acte 22
Je blémis à mon tour…..la piqure va se faire dans le mollet, au plus près et tout autour des différentes plaies

Acte 23
Ang blémit à son tour, ma jambe droite commence à faire des sauts, France la maintient .
Il y a de plus en plus de monde dans la rue, l’opération dure dix bonnes minutes, je m en souviens encore..

Acte 24
Ordonnance, remerciements et hop retour à l’hôtel, la journée a été très longue !

Depuis, j’ai consulté le médecin français à l’ambassade de France qui a confirmé qu’il fallait bien recommencer l’opération 5 fois….non, ne vous en faites pas ce ne sera pas dans le mollet, ouf….
Le pied est toujours enflé, je reste à l’hôtel tandis que le groupe visite les environs.

Le chien ne désire pas porter plainte, ouf, je l’ai échappé belle!
Ah ces étrangers avec leurs microbes je ne vous raconte pas…
Ah j’oubliais : le chien a été vacciné contre la beigbedite….

Moralité :
Le danger ne vient pas toujours d’où on l’attend……

Je n’ai pas fumé à Katmandou, ni mangé des champignons hallucinogènes, l’histoire est bien véridique ….malheureusement, prochain acte à Genève au Cantonal pour la suite du traitement.

Amitiés,
je vous souhaite bonne lecture,
Mike le gentil GO avec qui il se passe toujours quelque chose même loin……