Le Buet, acte II

Le Buet, acte II

Les difficultés de la course ou la météo d’hier ont dû en rebuter plus d’un à s’attaquer au Buet par le NE. Ce dimanche nous étions donc neuf à nous y atteler par sa voie normale. Neuf vernis (de crème solaire) à profiter d’un temps radieux. Profiter c’est le cas de le dire avec les 4H30 de montée et de plat pour venir à bout des 1800m de dénivelé (pauses comprises :o) Je laisse à chacun le plaisir de faire le calcul barbare et scientifique pour en connaître la vitesse d’ascension.

Enfin nous étions tous au rendez-vous au sommet (3096m) balayé par les vents dominants mais avec une vue à 360° sur l’arc alpin. C’est donc dare-dare qu’Yves nous a fait descendre dans le Creux aux Vaches et ses méandres insondables. Quelques virages plus tard nous étions, tels des marmottes, sur un beau rocher couvert de lichen à lézarder pour la pause casse-croute amplement mérité (avec un e si c’est la pause, sans e car c’est le casse-croûte qui est mérité).

Une heure plus tard il ne restait plus qu’à rentrer via la forêt et son border-cross naturel. Bref rajouter quelques sourires après les quelques grimaces dues au dénivelé du matin.

Le retour au parking ne clotûrait pas pour autant la journée car Caroline nous invitait boire un verre chez son ami guide : terrasse au soleil, vue imprenable sur le Mt Blanc, échanges croisés sur nos univers communs… Une bien belle façon de terminer la journée. Encore merci pour cet accueil chaleureux.