Tu me fais tourner la tête !

Tu me fais tourner la tête !

Il ne fallait pas se louper ce dimanche matin avec le changement d’heure. Une heure de moins de sommeil, une heure de gagné sur le réchauffement de notre surface de prédilection, une heure de plus le soir a profiter de la lumière…

Direction la Tournette par sa voie normale, dite NE. 1400 m de dénivelé, dont quelques-uns à pied, pour se mettre en jambe. Ciel légèrement voilé. Tant mieux ca n’a pas gelé cette nuit, du coup dans la forêt cela passe pépère. En haut le blanc immaculé est bel et bien au rendez-vous. Point de poudre, mais ca glisse sous les patins, cela glisse sans soucis jusqu’à la zone de piquenique. Espace incontournable sous le Fauteil de la Tournette, Fauteil dont nous partons à l’assaut. Robert nous ouvre la voie, et surtout la sécurise à la descente. Service 3 étoiles. Que dire de plus ?

Si, dire que le panorama sur les Aravis, le Mt Blanc et la chaîne du Bargy est tout simplement époustouflant. Il ne maque plus que le café en terrasse pour terminer en beauté. Mais, comme vous le savez, si nous n’avons pas le café, nous avons le pousse-café… Auraient-ils eux raison de notre raison ?


En tout cas dans la descente, à défaut de poudre, les langues se sont déliées. Je tairais, ou plutôt ne retranscrirais pas, ce que nous avons entendu (autorisation parentale obligatoire). Les oreilles chastes n’avaient qu’à se cacher sous leur bonnet…

Enfin, une très belle journée qui valait, une fois de plus, la peine de se lever aux aurores. Et c’est dans la plus belle des traditions que nous avons échangé le verre de l’amitié avant de nous séparer en attendant de nouvelles aventures.

Texte : Gilles M